Le fil du destin T.2 : Les inquiétudes surviennent…

Le fil du destin

Le fil du destin T.2 – © by MIYASAKA Kaho / Shôgakukan

Après un premier tome posant les bases, ce deuxième volume entre davantage dans le vif de sujet. Émotions et interrogations se bousculent dans l’esprit de l’héroïne. Kaho Miyasaka prend son temps tout en avançant les éléments…

Résumé :

Assurée de l’amour de Ren, Rino nage dans un océan de bonheur. Mais peu à peu, elle sent son corps lui jouer des tours et la trahir. C’est alors qu’une émission télévisé va lui ouvrir les yeux sur l’étrange mal qui la ronge…

Source : Manga-News

Avis :

On découvre notre héroïne totalement aux anges au début du volume. Il faut dire que Ren, l’élu de son cœur, est également amoureux d’elle. Les deux décident d’entamer une relation où ils apprennent à se découvrir. C’est l’occasion de voir un Ren très attentif à l’égard de Rino. Nos deux tourtereaux parviennent même à oublier les regards et propos médisants à leur égard (Ren est populaire chez les demoiselles…). Tout va pour le mieux sauf que Rino constate que son corps la lâche de plus en plus souvent. En outre, elle doit composer avec l’arrivée de Yûto (frère de Chihiro vu dans Le Fil Rouge) au lycée qui est amoureux d’elle…

Oui, la mangaka n’évoque pas encore clairement la maladie de Charcot mais force est de constater qu’elle s’avère assez subtile pour évoquer les divers symptômes. Il y a notamment une scène qui marque assez bien car là, on comprend que le titre va prendre une autre direction. En outre, c’est plutôt une bonne chose qu’elle prenne son temps. Cela permet de prendre en sympathie ce couple naissant. Quelque part, on appréhende ce qui va s’abattre sur eux. Et c’est sans doute pour cette raison que l’on s’émeut face aux petits bonheurs simples du couple. Bien sûr, la mangaka verse parfois dans les clichés et pour ceux qui craignent les clichés des shôjo, cela pourrait rebuter.

Le Fil du Destin

Le Fil du Destin T.2 – © by MIYASAKA Kaho / Shôgakukan

Retrouve-t-on ainsi le traditionnel triangle amoureux avec l’arrivée de Yûto qui joue parfaitement son rôle de trouble-fête. Et d’ailleurs, je dois dire que parfois, il m’agaçait passablement dans la mesure où il est terriblement lourd et pas subtil pour un sous. Mais d’un autre côté, c’est parce qu’il n’a pas ce qu’il désire et on peut ressentir une forme de compassion. Par ailleurs, il introduit malgré tout une dynamique dans la mesure où son tempérament diffère radicalement de Ren, ce qui force ce dernier à sortir de ses retranchements. On remarquera également un aspect school life assez marqué quand même.

Concernant la dimension plus dramatique liée à la maladie de Rino, j’apprécie toujours la façon dont la mangaka cherche à faire ouvrir les yeux de son héroïne. On pourra quand même s’étonner que la demoiselle mette aussi rapidement un nom sur ses troubles (Internet devient un vrai médecin de nos jours…) mais il reste que la volonté de Rino qui tente de ne pas inquiéter son entourage a quand même quelque chose d’assez admiratif.

Au final, ce deuxième tome ne décolle pas encore vraiment mais il y a quand même des éléments qui montrent clairement que le titre prend un tour de plus en plus grave. Certes, pour l’instant, on reste dans une romance assez classique mais qui demeure plaisante à suivre. On se doute que la suite sera sans doute moins policée…

Informations :

Titre VO : 10万分の1
Titre traduit : 10-manbun no 1
Genres : shôjo, romance, tranche-de-vie, drame, school life
Nombre de tomes VF/VO : 5/9 (En cours/Terminé)
Auteur : MIYASAKA Kaho
Édition VF : Panini Manga
Prix : 6,99€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s