Hibi Chouchou T.2 : Aller vers lui…

Hibi Chouchou

Hibi Chouchou T.2 – HIBI CHOCHO © 2012 by suu Morishita / SHUEISHA Inc.

Après un premier volume plein de ravissement, on poursuit avec le tome 2 d’Hibi ChouchouSuiren prend enfin conscience de ses sentiments. Mais en plus de sa timidité, elle ne sera pas aidée par la maladresse de Kawasumi. Un deuxième volume tout aussi charmant !

Résumé :

Suiren est toujours incapable d’adresser la parole à Kawasumi, dont elle est pourtant amoureuse. Et tandis que ses sentiments continuent de croître en silence, le jeune homme prend lentement conscience qu’il ne laisse pas Suiren indifférente…

Source : Panini Manga.

Avis :

« Je ne comprends pas les filles. » (Kawasumi) – Tome 2.

On ne pouvait que s’en douter dans le deuxième volume mais nous avons à présent la confirmation : Suiren éprouve bien des sentiments pour le réservé Kawasumi. Pour la jeune fille, c’est un peu une petite révolution dans son cœur mais elle peut compter sur le soutien d’Aya et Yuri. Le tout maintenant est d’aller vers l’élu de son cœur, ce qui n’est pas une mince affaire quand on a toujours évité les garçons. Mais surtout, cela demande beaucoup à la mutique Suiren… De ce fait, on se demande comment elle va avancer ?!

La mangaka poursuit ce qu’elle avait entrepris dans le premier volume et c’est tout en douceur et lenteur que la jolie Suiren poursuit son évolution. Mais pas seulement puisque Kawasumi avance aussi à sa manière. Ce que j’apprécie toujours autant dans ce titre, c’est l’envie de montrer comment deux personnes timides vont devoir se transcender d’une certaine façon pour réussir à sortir ensemble. Cet aspect me rappelle fortement les débuts de Sawako d’ailleurs. D’autant que ce n’est pas seulement un personnage qui a du mal mais les deux. Ils ont du mal avec le sexe opposé mais quand on généralise, on pourrait même penser qu’ils ont du mal avec les autres tout court. De ce fait, on est aussi bien dans l’introspection de Suiren que de Kawasumi.

« Comment faire pour me rapprocher de lui? » (Suiren) – Tome 2.

Ce dernier commence (enfin) à se rendre compte que Suiren lui porte une attention plus soutenue qu’avec les autres garçons. Mais n’ayant jamais été de près ou de loin proche d’une fille, le jeune homme ne sait pas comment réagir. En réalité, il ne sait même pas vraiment s’il est intéressé. Finalement, Kawasumi se sent un peu déboussolé mais il se refuse à l’admettre. Quant à Suiren, force lui est de constater que ses pensées sont toujours tournées vers Kawasumi.

Hibi Chouchou

Hibi Chouchou T.2 – © by MORISHITA Suu / Shûeisha

Suu Morishita tente de faire avancer les choses mais sans jamais brusquer. Il faut dire que la mangaka attache une importance fondamentale à faire le portrait de ses personnages si bien qu’elle ne cesse de s’attarder sur leurs nombreuses réactions. Hibi Chouchou est, en outre, un titre qui joue beaucoup sur les regards si bien que les interactions visuelles ont réellement une importance et traduisent au choix : de la maladresse, des décalages, de la timidité mutuelle ou encore de la bienveillance. Dans certains shôjo, cela aurait pu sembler trop mielleux pour certains mais ici, on ne peut qu’éprouver cet élan de bienveillance également qui nous donne envie de pousser les personnages. De ce fait, c’est avec intérêt que la mangaka nous invite à observer les nombreuses maladresses de ses personnages.

« Ce n’est pas mon petit ami mais si c’était le cas, je suis sûre que je serais plus heureuse. » (Suiren) – Tome 2.

On s’amuse de leurs petites avancées même si elles pourront sembler ridicules parfois mais voir Suiren faire des efforts pour simplement manger avec lui, tenter de l’inviter au feu d’artifice ou même parler la rend assez attendrissante. On se doute que tout cela est réellement une épreuve pour elle et c’est pour cela qu’elle en est plus attachante.

Hibi Chouchou

Hibi Chouchou T.2 – © by MORISHITA Suu / Shûeisha

A côté de cette romance en devenir, Suu Morishita utilise à bon escient le cercle amical notamment avec Yuri dont la gentillesse pousse Suiren et Aya qui, en toutes circonstances, s’avère être une grande alliée. Il faut dire que cette dernière la connaît parfaitement. Et on constatera que le meilleur ami de Kawasumi, Ryosuke, prend aussi en importance se rendant compte des petites évolutions entre les deux timides. La pauvre Koharu qui est une pâle rivale bien malgré elle, reste quelque peu cantonnée à la jeune fille qui ne cesse de se prendre des râteaux. Je ne pense pas qu’elle ait un mauvais fond en plus mais elle ose plus affirmer ses sentiments.

Pour conclure, ce tome n’est que la confirmation de tout le bien que je pense de cette série : un shôjo sans prétention mais avec lequel on passe un excellent moment. La série avance à son rythme et la minutie de la mangaka fait réellement merveille.

Informations :

Titre VO : 日々蝶々
Titre traduit : Hibi Chôchô
Genres : shôjo, romance, tranche-de-vie, school life
Nombre de tomes VF/VO : 12 (Terminé)
Auteur : MORISHITA Suu
Édition VF : Panini Manga
Prix : 6,99€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s