Akai Ito : Ne jamais rompre le fil…

Akai Ito

Akai Ito

Akai Ito fait partie des premiers dramas que j’ai pu regarder quand j’ai débuté. Une histoire autour de la légende du « Fil Rouge ». Un drama touchant et qui offre un regard assez cynique sur les rouages du destin.

Résumé :

Tiré d’un roman pour téléphone portable qui a connu un grand succès en 2007, l’histoire de Akai Ito tourne autour du « fil rouge » du destin reliant les jeunes Mei et Atsushi (tous deux nés un 29 février) et des épreuves auxquelles ils font face : situation familiale compliquée, histoires d’amour, d’amitié, problèmes de drogue…

Source : Nautiljon.

Objectif « drama »!

Akai Ito est un drama ayant fait partie de mon projet « regardons plus de dramas », je m’y suis penchée car je trouvais le synopsis intéressant. En effet, le thème du « fil rouge » m’a touchée je dirais. Ici, c’est réellement le fil conducteur du drama. Ce que je veux dire, c’est que peu importe les diverses épreuves rencontrées par les personnages, on y revient toujours.

Une légende omniprésente

Akai Ito

Akai Ito – Mei & Atsushi

Mais parlons tout d’abord de cette légende qui fait la matière du drama : « Un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l’endroit ou des circonstances. Le fil peut s’étirer ou s’emmêler, mais il ne cassera jamais… »  Au départ, j’avoue avoir trouvé cela très beau et pendant les deux premiers épisodes, je me suis sans cesse demandé qu’est-ce qui reliait les deux héros. Akai Ito, c’est avant tout une romance contrariée je dirais. Dés le début, on sait que Mei et Atsushi ont un « truc » spécial entre eux, indescriptible, mais voilà, un grand nombre d’évènements les empêchent d’être ensemble comme si le destin se jouait d’eux en fait. Aussi, c’est assez frustrant je dirais, on a envie de les soutenir à force de voir que les choses ne s’arrangent pas. Pourtant, j’ai quand même tiqué au début dans la façon dont leurs sentiments apparaissaient, c’est un peu étrange. Mais en même temps, cela revient à l’idée qu’ils sont liés, tant tout semble couler de source. Pourtant, en raison d’un passé qui semble lier leurs deux familles, ils vont finir par s’éloigner et tenter de trouver l’amour avec d’autres personnes.

Des thèmes difficiles

C’est un autre point du drama : la difficulté à aller de l’avant. En effet, si Mei et Atsushi ne sont pas ensemble, c’est en raison d’un passé trop lourd qui lie leurs familles respectives. Grâce à de nombreux flashback, on comprend le pourquoi du comment. Mais surtout, on se rend compte que leur rencontre n’était vraiment pas liée au hasard, cela renforce encore plus que la conviction que plus loin que le destin, il y a autre chose qui les lie. Mais pour qu’ils avancent, il faut d’abord que leurs familles fassent table rase de ce passé envahissant. Et c’est toute la difficulté de l’histoire je dirais.

Akai Ito

Akai Ito – Riku & Mei

Il y a tout de même d’autres aspects bien mis en avant et qui tendent à confirmer que ce drama est assez triste. En effet, de nombreux thèmes sont abordés dans Akai Ito : la mort, la drogue (qui est présente du début à la fin), le suicide, l’ijime, la grossesse, et je pense en oublier. On ne peut pas rester indifférents devant tout ce qui frappe les personnages. J’ai même été saisie par une des scènes qui s’avère saisissante.

Ces thèmes, là encore, n’ont rien d’anodin puisque les personnages gravitant autour de nos deux héros vont aussi avoir leurs propres mésaventures. Ainsi, les amis de Mei et Atsushi vont être touchés de plein fouet par tout cela. Mais ce qui ressort en dépit de tout, c’est que l’amitié et l’amour peuvent parvenir à surmonter les problèmes. Alors, certes, cela paraît idyllique dit ainsi, mais il fallait quand même que le drama se finisse sur une note positive après autant de drames. En outre, j’ai eu l’impression que cela renforçait le fait que le fil entre Atsushi et Mei ne pouvait définitivement pas se briser après ce qu’ils avaient traversé.

Un jeu sobre dans l’ensemble

Le jeu des acteurs se révèle plutôt juste et sobre. Bien évidemment, on n’échappe pas à des petits moments surjoués, mais dans l’ensemble, cela reste convaincant. Le ton dramatique n’est pas exagéré et cela est amplifié par les musiques lentes et assez mélancoliques.

Une bande-son touchante

Je terminerais d’ailleurs sur ce point, parce que la musique est plutôt réussie. J’ai adoré l’ending avec le piano qui se mêle aux violons et au saxophone. Le morceau « 366 nichi » est vraiment sublime.

Un drama plutôt intéressant, et puis, je pense que si vous aimez les romances contrariées, vous devriez apprécier. Pour ma part, j’ai passé un bon moment.

Informations :

Titre VO : 赤い糸
Titre traduit : Akai Ito
Genres :  Romance, drame, tranche-de-vie, social
Réalisateurs : Kawamura Taisuke, Murakami Shosuke
Année de sortie au Japon :  2008
Nombre d’épisodes : 11
Durée :  37 minutes environ
Licencié : Non
Acteurs | Rôles :  Minamisawa Nao| Mei Takemiya
Mizobata Junpei| Atsushi Nishino
Kimura Ryo | Riku Takashi
Hiroshi Yazaki | Shinozaki Yuya
Ishibashi Anna  | Tadokoro Asami
Iwata Sayuri  | Haruna Takemiya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s