Fukigen na Mononaken : De l’autre côté de la porte…

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Mononokean ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

L’an dernier, Crunchyroll annonçait l’arrivée dans leur catalogue de Fukigen na Mononokean. Un anime qui s’est avéré être une bonne surprise. Humour, fantastique, suspense et mignonnerie se mêlent parfaitement. Allez donc à la rencontre d’Ashiya, Abeno et surtout de Bouboule (ben oui !!).

Résumé :

Hanae Ashiya vient de passer sa première semaine au lycée coincé à l’infirmerie à cause d’un yôkai qui le poursuivait. Il finit par demander de l’aide à Haruitsuki Abeno, le propriétaire du Mononokean, un petit salon de thé. Ce dernier est justement maître mononoké, un exorciste aidant les esprits égarés dans notre monde à retrouver leur chemin…

Source : Crunchyroll.

Un cadre réaliste et… Fantastique.

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Mononokean – Abeno ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

Fukigen na Mononokean démarre de manière assez simple installant ainsi l’anime dans une dimension « tranche-de-vie » : Hanae Ashiya est un lycéen presque comme les autres sauf qu’il n’a pas pu effectuer sa rentrée comme tout le monde puisqu’il était coincé à l’infirmerie en raison d’un yôkai qui s’était « accroché » à lui. Ce qui est intéressant, c’est que si l’anime possède cette part « tranche-de-vie », elle l’incorpore très vite à une dimension fantastique qui n’est pas du tout dérangeante. Bien au contraire, ces deux aspects se mêlent très bien. On a donc l’occasion de suivre Hanae au lycée qui tente tant bien que mal de s’intégrer à sa nouvelle vie de lycéen qu’il souhaitait tant mais également Abeno qui de par son rôle apporte toute la part fantastique. On s’amuse d’ailleurs au départ de la contradiction entre les deux lycéens : Hanae cherche à mener une vie simple et d’ailleurs, il ne comprend pas dans un premier temps tous ces « troubles fantastiques » si bien qu’il n’accepte pas ce qu’Abeno lui montre. Mais sa réaction s’avère logique car on n’accepte difficilement ce qui semble irrationnel. Du côté d’Abeno, on a l’impression que rien ne le surprend au contraire. Sa mission expliquant sans doute cet aspect « blasé » qu’il semble arborer pour tout. Mais par opposition à Ashiya, il ne cherche pas forcément à mener une vie épanouie de lycéen. En cela, cette contradiction apporte une atmosphère particulière à l’anime qui va finalement plus plonger dans le fantastique que dans la tranche-de-vie.

Le monde derrière la porte…

Et d’ailleurs, cette ambiance est un des points forts de l’anime et participe à l’intrigue. En effet, rapidement, on apprend le rôle d’exorciste d’Abeno. Un rôle que le jeune lycéen semble assumer mais très vite, on se rend compte que quelque chose pèse sur lui. D’ailleurs, je ne peux pas tant dire que l’anime résolve ce point. On a l’impression tout le long qu’Abeno ne dit pas tout sur son rôle et on ne peut pas non plus dire que le personnage se dévoile tant. On apprend davantage grâce aux autres personnages de l’autre monde mais cela reste fréquemment dans des non-dits suscitant des interrogations. De ce fait, on a souvent la sensation qu’il y a quelque chose de plus sombre derrière le simple fait de ramener les esprits qui se sont égarés. A cet égard, à plusieurs reprises, Ashiya sera également intrigué par ces éléments. Tout cela offre néanmoins plusieurs épisodes où on peut voir comment Abeno ramène les esprits en les aidant à regagner leur monde mais plus loin, l’anime témoigne de certaines valeurs.

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Monokean – Yahiko & Abeno ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

Au début, Ashiya montre une certaine appréhension vis-à-vis des yôkai (logique). Il faut dire que Bouboule ne participait pas à se faire apprécier au départ en l’écrasant (lol). Mais au final, on se rend compte qu’humains ou yôkai, tous ont les mêmes craintes, les mêmes incertitudes ou tout bêtement l’envie d’être aimé. L’exemple de Bouboule est d’ailleurs significatif car Ashiya qui le craignait au début en vient à mieux le comprendre quand Abeno lui explique que la peur de l’autre est sans doute réciproque et que ce qu’elle cherche avant tout, c’est tout simplement de l’amour.

Une relation kawaï!

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Monokean – Ashiya & Bouboule ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

Au fond, on se rend compte que Fukigen na Mononokean cherche surtout à jouer sur nos appréhensions de l’autre. En cela, Ashiya représente celui qui était effrayé par un monde qu’il ne connaissait mais qui a appris à découvrir le monde caché d’une certaine façon. La relation qu’il entretient avec Bouboule en est d’ailleurs la preuve. Les deux se vouent une sorte d’amour qui est troooooooooooop mignon (instant souvent « kawaï » de l’anime^^). Mais on voit également que dans son observation du métier d’Abeno, il apprend également à devenir plus tolérant.

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Mononokean – Bouboule ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

Deux personnages opposés mais qui se découvrent.

Une autre relation est assez amusante à suivre, c’est réellement Abeno et Ashiya. Reconnaissons qu’ils sont un peu dans le cliché avec Abeno qui est assez terre-à-terre et sarcastique et Ashiya qui enchaîne les gaffes malgré son bon fond. Néanmoins, il y a quelque chose de truculent dans cette relation car mine de rien, on se rend compte qu’Abeno est parfois surpris par son « disciple ». Je pense qu’Ashiya finit par amener beaucoup de choses et à rappeler peut-être à Abeno qu’il reste au fond qu’un lycéen. On a parfois tendance à l’oublier tant il semble sérieux. Toutefois, le flegme dont il fait fréquemment preuve est aussi bénéfique et Ashiya s’en rendra également compte. Une relation aussi drôle que sincère se noue entre les deux. Honnêtement, j’ai trouvé qu’on aurait pu encore mieux exploiter ce point.

Fukigen na Mononokean

Fukigen na Mononokean – Abeno & Ashiya ©Kiri Wazawa/SQUARE ENIX, “The Morose Mononokean” Production Committee

C’est peut-être un peu la faiblesse de l’anime : on peut fréquemment avoir la sensation que tout n’est pas abouti. Ainsi, Ashiya va s’interroger sur le passé d’Abeno mais on n’a pas assez de matière pour essayer d’aller plus loin et finalement, je dois bien dire que la fin de l’anime laisse pas mal d’interrogations en suspens. Peut-être une façon d’espérer une seconde saison ?

Une galerie de personnages amusants et un graphisme appréciable.

Il n’en reste pas moins que Fukigen na Monokean est un anime vraiment intéressant à regarder. Le côté fantastique s’avère loin d’être déroutant et on prend plaisir à suivre ce qui se passe dans le monde des yokaï comme des humains. Par ailleurs, nos personnages sont entourés de personnages secondaires qui s’avèrent assez amusants pour la plupart ou bien qui ont également leurs propres histoires (et ils finissent par devenir des personnages récurrents).

Du côté des graphismes, j’ai beaucoup aimé la richesse des couleurs. On remarque cela assez vite mais l’anime joue sur des couleurs très chaudes. Le chara-design des personnages est plutôt agréable (il faut avouer qu’Abeno fait figure de beau gosse). L’univers fantastique est bien mis en relief de façon générale.

Une musique très sympathique.

L’OST est réellement à l’image de l’anime : beaucoup de fraîcheur s’en dégage globalement. On a d’ailleurs beaucoup plus de thèmes dynamiques que de thèmes plus solennels on va dire.

Pour conclure, Fukigen na Mononokean s’est avéré une bonne surprise. Sans être totalement transcendant, on apprécie de suivre les mésaventures d’Abeno et Ashiya tout comme l’univers riche qui est dépeint.

Informations :

Titre VO : 不機嫌なモノノケ庵
Titre traduit : Fukigen na Mononokean
Année : 2016
Studio : PIERROT
Genres : shônen, fantastique, tranche-de-vie, comédie
Réalisateur : IWANAGA Akira
Nombre d’épisodes : 13
Éditeur VF : Crunchyroll
Durée : 24 mins env.

3 réflexions sur “Fukigen na Mononaken : De l’autre côté de la porte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s