Coeur de Hérisson T.1 : Douceur des piques.

Coeur de Hérisson

Coeur de Hérisson – Tome 1 Koisuru Harinezumi © 2014 Nao HINACHI/SHOGAKUKAN

En mars de cette année, nous avons pu découvrir une nouvelle mangaka dans le catalogue Kazé : Nao Hinachi et son titre Cœur de Hérisson (Koisuru Harinezumi en VO). Un titre tout doux et mignon dont les piques ne sont finalement qu’une agréable caresse.

Résumé :

Bagarreur et solitaire, Hozuki a la réputation d’être le mauvais garçon du lycée. Seule Kii, une fille de sa classe, comprend que, tel un hérisson qui se replie sur lui même, l’attitude d’Hozuki n’est qu’un réflexe de défense. Peu à peu, le garçon-hérisson baisse sa garde et Kii tombe sous son charme. Mais, entre amour et amitié, leur relation s’annonce compliquée…

Source : Kazé.

Avis :

Cœur de Hérisson est un titre qui se révèle très mignon, bien que pas foncièrement novateur dans le fond. En effet, on retrouve un classique avec le jeune garçon dont tout le monde a peur et la jeune fille qui souhaiterait devenir amie avec. Pourtant, même si le contexte est différent, l’histoire n’aura pas manqué de me rappeler Le Garçon d’à côté, même si l’héroïne est totalement différente de Shizuku.

Coeur de Hérisson - Tome 1

Coeur de Hérisson – T.1 Koisuru Harinezumi © 2014 Nao HINACHI/SHOGAKUKAN

Cette romance, qui n’en est pas encore une dans ce premier volume, démarre donc assez rapidement mais sans que les choses ne se précipitent pour autant. En effet, dès les premières pages, Kii a le « privilège » d’assister à une des innombrables bagarres de la « terreur » Hozuki. Tel un hérisson, le jeune homme sort ses piques afin de mieux repousser les autres. Pour autant, si elle éprouve les mêmes appréhensions que ses camarades concernant le jeune homme, elle reste davantage intriguée par une conversation téléphonique que le jeune homme a et qui lui permet de voir une autre facette de lui (le petit sourire qui change tout). Sous cette carapace se cacherait-il un garçon au cœur bon ? Cette facette plaît à Kii et cette prise de conscience va alors lui servir de déclic. Poussée par cette envie que le jeune garçon soit accepté, elle va alors tenter de devenir son amie. Mais elle va surtout se rendre compte qu’il est difficile de changer le point de vue des gens quand il est bien ancré dans leurs esprits. Pire, en se rapprochant du jeune homme, elle-même va commencer à être exclue par les gens de sa classe. Cette situation n’est pas forcément nouvelle dans un shôjo (rappelez-vous Blue Spring Ride quand Futaba se rapproche de Yuri), mais elle touche quand même. Néanmoins, la mangaka l’aborde sur un ton plus léger que dramatique, si bien qu’on ne vire pas non plus dans une dimension proprement sociale liée à la « peur de l’autre ». Pour autant, la complicité de Kii et Hozuki fait réellement plaisir à voir. On sent que ce dernier a besoin de confiance pour « se détendre » davantage. S’il n’a pas d’amis, c’est essentiellement parce qu’il n’a jamais eu l’habitude d’être entouré. Au fur et à mesure de la progression de son volume, on découvre néanmoins qu’il a des personnes dans son cœur comme Yukino ou Kento.

« J’aimerais que tout le monde soit son ami et en même temps, je voudrais que personne d’autre ne voie ce sourire. » (Kii) – Tome 1

Il est assez facile de percevoir la ligne directrice du titre. On comprend que le personnage de Hozuki pourrait bien s’ouvrir en compagnie de la douce Kii. Par ailleurs, le jeune homme avoue assez rapidement qu’il n’y a qu’avec elle qu’il s’exprime autant. Les sentiments ne sont donc pas encore marqués, d’autant qu’étrangement, il peine à faire la distinction entre « amitié » et « amour » (ce qui rappelle le léger côté naïf de Haru dans Le garçon d’à a côté encore…). Cet aspect a souvent tendance à blesser Kii qui aimerait que Hozuki la voie autrement. Cela pourrait occasionner quelques moments cocasses pour la suite. Il reste que les quelques passages où Hozuki se laisse aller sont assez mignons. On voit qu’il n’est pas méchant, juste un peu incompris ou dans son monde. Quelques zones d’ombre flottent toutefois sur le personnage. Peut-être que si la mangaka prend la peine de bien construire sa trame comme ses personnages, on pourra approfondir un peu le personnage. Mais en cinq tomes, je me doute que cela ne sera pas aussi abouti que je le souhaite.

Coeur de Hérisson - Tome 1

Coeur de Hérisson – T.1 Koisuru Harinezumi © 2014 Nao HINACHI/SHOGAKUKAN

Quant à Kii, c’est une jeune fille très douce de manière générale. Elle ne s’éloigne pas trop des héroïnes que l’on peut voir en général dans les shôjo, mais elle m’amuse à cause de ses réactions ou quand Hozuki lui fait des remarques un peu mesquines mais sans qu’il en ait conscience. Au départ, elle ne saisit pas encore ses sentiments pour le jeune homme mais plus elle est à son contact, plus elle comprend qu’elle souhaite qu’il l’aime d’amour. Son envie de l’aider et d’être son amie est déjà un signe d’un rapprochement qui pourrait être plus poussé par la suite.

« Il me traite encore comme une enfant (et apparemment, je suis moins bien!) » (Kii) – Tome 1

Si l’histoire se laisse aussi bien lire, c’est en grande partie parce que les personnages sont adorables. On ne peut pas l’expliquer autrement : il n’y a rien de transcendant mais qu’est-ce que c’est mignon !! Et cette petite bulle de mignonnerie fait réellement du bien. Le fait qu’ils aient du mal à se comprendre, les divers quiproquos, on sent que rien ne sera simple mais pour autant on pressent également que tout se fera avec une certaine justesse.

Visuellement, les traits sont agréables à regarder, mais on n’a pas de surprises car il colle assez bien avec l’univers shôjo. Il y a quand même quelques passages qui sont assez esthétiques (les plans sur Hozuki). Mais on pourra peut-être regretter qu’il ne soit pas plus expressif par moment. Quand on voit Kii en comparaison, c’est un peu le jour et la nuit. Peut-être qu’en progressant, on aura l’occasion de voir davantage de facettes.

Ce n’est sans doute pas un shôjo qui va révolutionner le genre : c’est doux, un peu niais parfois mais sans jamais être dérangeant. Et finalement, on se laisse totalement aller dans cette petite zone de confort qui fait du bien. Un shôjo vraiment mignon et que je vous engage à lire !

Informations :

Titre VO : 恋するハリネズミ 
Titre traduit : Koisuru Harinezumi
Genres : shôjo, romance, school life, tranche-de-vie
Nombre de tomes VF/VO : 3/5 (En cours/terminé)
Auteur : HINACHI Nao
Édition VF : Kazé
Prix : 6,79€

Extrait en ligne : Coeur de Hérisson T.1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s