Chitose etc… : Une romance bien mouvementée!

chitose-1-margaret

Chitose etc. – Tome 1 © by YOSHIZUMI Wataru / Shûeisha

Je suis une grande adoratrice de la mangaka Wataru Yoshizumi. Et je crois que j’ai pratiquement lu tout ce qu’elle a pu sortir en France. Mais quand il n’y a plus rien qui sort, on se tourne alors vers les autres travaux de l’auteure. Et c’est ainsi que j’ai découvert son titre Chitose etc. Un titre où le « etc » signifie bien des choses. Commencé en 2010 au Japon, la série est terminée en 7 tomes depuis 2012… Et si vous espérez une licence, je vous conseille de vous armer de patience car lors des réponses de Glénat (l’éditeur ayant publié les titres de la mangaka), il avait été révélé que cela n’était pas à l’ordre du jour (mais continuons de croiser les doigts). De ce fait, je vous propose de découvrir cette romance fraîche et acidulée.

Résumé :

Chitose est une étudiante qui habite à Okinawa. Mais que va-t-elle faire lorsqu’elle va tomber amoureuse d’un jeune homme de Tokyo qui a déjà une copine…?

Source : Manga-News.

Une vraie fraîcheur!

Chitose etc. est un titre que j’avais commencé à lire à ses débuts. Puis, j’avais vaqué à autre chose pour ensuite me pencher à nouveau dessus. Pour mon plus grand plaisir car c’est un concentré de fraîcheur ce titre. Alors, je ne dis pas que tout est révolutionnaire mais si on aime la mangaka et si on apprécie son esprit, on aimera forcément ce titre. De manière générale, sans trop en faire, on arrive à apprécier ce qui se dégage de l’ensemble. La mangaka utilise des thèmes simples mais ils restent porteurs et les tracas des personnages sont toujours dépeints avec une pointe de drôlerie qui est la touche de la mangaka.

474102

© by YOSHIZUMI Wataru / Shûeisha

Un pitch dynamique!

Chitose est une jeune fille de 15 ans qui s’apprête à entrer au lycée. Durant ses vacances scolaires, elle se fait accoster par un homme et elle ne doit son salut qu’à un jeune homme, Yuki, en vacances dans sa ville. Comme il semble un peu perdu, elle décide d’être sa guide. Le feeling passe plutôt bien entre eux et une chose en entraînant une autre, ils s’embrassent. Ils se donnent rendez-vous le lendemain, sauf que la jeune fille malade ne peut s’y rendre. Suite à un long stratagème mené avec son frère, elle vient vivre chez ce dernier, écrivain, et espère retrouver Yuki en s’inscrivant dans son lycée. Sauf que voilà, le jeune homme a déjà une copine ! Les malheurs de la jolie Chitose ne font que commencer…

Une narration pétillante et rondement menée.

Bon, je n’ai pas tout dit, mais vous avez « grosso modo » le synopsis de manière plus détaillée. Pour ma part, j’ai été vraiment séduite par la narration si pétillante et assez caractéristique de la mangaka. Les choses s’enchaînent à un rythme assez effréné mais pour autant, on n’est pas perdu, au contraire, on suit l’histoire avec une certaine délectation. On retrouve un principe plutôt connu : Chitose est amoureux d’un garçon déjà pris. La jeune fille choisit de vite se résigner d’autant que Yuki semble plutôt attaché à sa copine, même s’il est très en vue dans son établissement et qu’il n’hésite pas à flirter gentiment avec les filles. Car, malgré tout, dans cette relation, ils sont assez libérés, si bien que Saaya, la copine de Yuki, ne ressent pas vraiment de jalousie et se montre même assez bienveillante envers Chitose.Il y a également des scènes tordantes où la mangaka s’amuse clairement de son héroïne. Mais je vous laisse le soin de découvrir tout cela si vous souhaitez découvrir la série ^_^.

Les aléas de l’amour….

Quoi de mieux qu’une romance compliquée (eh oui, vous savez comme je suis fan de ce genre de romances…). Du côté de Yuki, on sent quelque peu sa surprise mais en même temps son trouble à l’idée que Chitose soit venue. Le jeune homme fait tout pour qu’ils repartent sur de bonnes bases en restant amis. Mais tout se corse encore davantage quand elle découvre qu’il vit dans le même complexe qu’elle. En effet, Yuki est son voisin et il vit chez sa sœur.

chitose-etc-2924775

Chitose etc. – © by YOSHIZUMI Wataru / Shûeisha

On comprend plutôt vite que la situation va être encore plus difficile. Car les sentiments ne se contrôlent pas et Chitose en fait malheureusement les frais. D’autant qu’elle a une relation en dépit de tout, plutôt complice avec Yuki. Mais je pensais au départ que cela allait surtout s’orienter sur l’amour malheureux de Chitose en quelque sorte, mais on découvre assez vite que la relation entre Yuki et Saaya a quelque chose d’étrange. Très sincèrement, je n’arriverais pas à l’expliquer, mais il semble qu’ils soient liés par une étrange Misaki… En outre, Shun, le meilleur ami de Yuki se comporte très étrangement également en présence de Saaya qui le lui rend bien. Un imbroglio en vue? C’est ce qui se passe effectivement. Un certain mystère plane autour de ces trois personnages, ce qui donne forcément envie de poursuivre. J’ajouterais que ce mystère est amplifié par certaines réactions des membres du club des festivals où Chitose (après avoir hésité) est inscrite.

chitose-etc-4927493

Chitose etc. – © by YOSHIZUMI Wataru / Shûeisha

Mais, je crois que ce que j’ai le plus apprécié, ce sont les petits regards de Yuki envers Chitose, surtout qu’à un moment, il dit quelque chose de terriblement intrigant (enfin, pour nous lecteurs, car Chitose ne l’entend). Cet aspect est renforcé par le comportement de Saaya quand elle voit Yuki et Chitose traîner ensemble. Même si elle dit bien accepter Chitose, certaines de ses réactions déconcertent. On a vraiment envie d’avoir le fin mot et la mangaka joue presque sur nos nerfs. De ce fait, on ne sait pas quoi penser du « quator » mis en place, sauf qu’on a envie de savoir comment cela va s’orienter et quel est le lien qui semble lier le petit groupe.

Des personnages attachants!

Je pense que Wataru Yoshizumi a un vrai don pour nous faire adorer ses personnages. J’adore Chitose, je la trouve vraiment adorable, attentionnée et touchante, même si j’ai eu un peu de peine pour elle quand elle découvre que Yuki a une copine. En outre, sa relation avec son frère est super complice : ils se soutiennent d’une certaine façon, même si son frère me fait rire car il a des vues sur la sœur de Yuki. Quant à ce dernier, il semble un peu tête en l’air au premier abord, mais il paraît avoir bien plus la tête sur les épaules. Plus on progresse et plus on découvre une personne très réfléchie dans le fond. Plutôt soucieux des autres, c’est un personnage pour lequel on se prend d’affection au même titre que Saaya, qui bien qu’affable, me semble être au fond un être blessé. Sans compter le sombre Shun qui s’avère fréquemment renfrogné mais c’est le type « BBT » (beau brun ténébreux) : on se doute qu’il est loin d’être horrible.

Des dessins toujours aussi doux et plaisants.

Visuellement, c’est toujours un vrai plaisir de retrouver les traits si fins et si beaux de la mangaka. Je ne m’en lasse pas. Je ne sais pas mais on dirait qu’elle a une vraie facilité pour dégager les émotions de ses personnages.

chitose-etc-07-shueisha

Chitose etc. – Tome 7 © by YOSHIZUMI Wataru / Shûeisha

Chitose etc. s’avère être une bonne surprise. Les personnages sont bien caractérisés et l’histoire évolue avec beaucoup de dynamisme s’autorisant parfois des moments plus graves. Un titre très divertissant!

Informations :

Titre VO : ちとせetc
Titre traduit : Chitose etc.
Genres : romance, comédie, school life, tranche-de-vie
Nombre de tomes VO : 7 (Terminé)
Auteur : YOSHIZUMI Wataru
Édition VO : Shûeisha
Magazine de prépublication : Margaret

3 réflexions sur “Chitose etc… : Une romance bien mouvementée!

  1. Bright Open World dit :

    Chitose etc est le dernier manga de Wataru Yoshizumi que j’ai lu, enfin que j’avais commencé à lire parce que j’ai rapidement abandonné comme ça ne me plaisait pas. Avant je m’intéressais aux oeuvres de cette auteure car mon premier manga papier était Mint na Bokura et j’avais plutôt bien aimé (excepté la fin que je ne trouvais pas super). Et puis j’ai aussi acheté les tomes de Ultra Maniac qui était sympa. Du coup je me suis lancée dans la lecture de Random Walk mais je n’ai pas aimé, je n’ai accroché à aucun personnage, puis PxP mais ça ne m’intéressait pas et j’ai abandonné, tout comme Chitose etc.

    Je ne pourrai pas en dire grand chose, mais en commençant à le lire je n’ai pas réussi à accrocher aux personnages, à la romance, et si ça ne me plaît pas dès le début, j’ai du mal à en continuer la lecture donc j’ai préféré abandonner. Le début est trop rapide. Ils ne se connaissent pas vraiment et ils vont jusqu’à s’embrasser… ça aurait été des adultes peut-être ok, mais là il s’agit d’une lycéenne de 15 ans qui va même jusqu’à changer d’école pour un garçon qu’elle connaît à peine, ça manque énormément de réalisme. En même temps peu de shôjos sont réalistes mais là j’ai trouvé ça abusé.
    Et vu tout ce que tu dis, je pense que j’ai bien fait d’abandonner parce que même si je pense que ça peut intéresser des gens, je sais que c’est le genre d’histoire qui ne me plaira pas. Je suis déjà assez difficile en ce qui concerne les shôjos lol.

    Concernant les dessins je trouve que Yoshizumi a un style très soigné, mais je préfère ses dessins sur Mint na Bokura et Ultra Maniac où les personnages sont plus jeunes (même si en soi ils ont plus des têtes de lycéens), mais je trouve que quand elle fait des lycéens ils ont l’air trop vieux. Là par exemple sur Chitose etc on dirait plus de jeunes adultes que des lycéens de 15 ans.

    Sinon l’auteure n’a pas sorti de nouveaux mangas récemment, non ? Il me semble que le dernier en date est Marmelade Boy Little mais je n’en suis pas sûre. En tout cas vu que tu apprécies ses mangas, ce serait bien que Glénat les licencie.

    J'aime

    • heyden17 dit :

      C’est vrai que c’est rapide parce qu’ils s’embrassent vite. Mais comme je l’ai dit, moi, je l’ai vu comme un feeling. Certes, tu me diras que ce n’est pas foncièrement réaliste mais cela peut également arriver. Tu as bien des personnes qui se marient au bout de quelques mois dans la vie de tous les jours. Je crois que cela dépend de l’approche. Si on est trop rationnel, cela peut être perturbant effectivement.

      En outre, bien qu’ils s’embrassent, par la suite, les choses sont loin de progresser réellement. Il faut quand même pas mal de chapitres avant qu’il y ait une progression. La mangaka prend alors le temps de mieux construire les sentiments des personnages et les relations entre les divers personnages également.

      Pour les dessins, c’est un ressenti. Je n’ai pas été gênée pour ma part mais bon, peut-être que d’autres trouvent que cela ne fait pas lycéen. Quand je pense à son titre Cappucino ou Spicy Pink, je vois quand même la différence entre les adultes et adolescents néanmoins.

      Oui, il y a Marmalade boy little qui est bien mais je me souviens que Glénat avait dit que la licence de ces deux titres n’étaient pas prévues. Enfin, je continue d’espérer.

      Aimé par 1 personne

      • Bright Open World dit :

        Oui c’est vrai, mais vu le public visé je trouve pas ça approprié, je suis peut-être trop rationnelle aussi lol. Enfin voilà du coup ça a fait que j’ai trouvé l’héroïne stupide et que je n’ai pas réussi à m’y attacher (même si tu me dis qu’après la relation se construit progressivement).
        Ah c’est vrai que pour Cappucino et Spicy Pink ça fait peut-être plus adulte (enfin je ne sais pas trop j’ai seulement vu les couvertures il me semble), mais en tout cas je préfère quand elle dessine des collégiens.
        Ah d’accord ^^’

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s