Et si on licenciait Stand Up! ?

stand-up-01-shueisha

Stand Up! – Tome 1 © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

On le sait, beaucoup de titres mériteraient d’arriver en France et si on peut se féliciter de voir quelques titres qu’on attendait avec impatience (considérez les années passées et vous verrez que beaucoup de titres très attendus ont été annoncés par les éditeurs…), il en reste encore qu’on aimerait voir en pleine lumière. Et c’est justement un shôjo que je vous propose de découvrir : Stand Up ! d’Aiji Yamakawa. Un titre paru aux éditions Shûeisha et prépublié dans le magazine Betsuma. C’est parti pour cinq bonnes raisons de licencier Stand Up !

syand-up-2-shueisha

Stand Up! – Tome 2 © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

1) Stand up ! Ça parle de quoi ?

Le synopsis de Stand Up ! n’a rien d’original et on est dans une romance scolaire avec une forte dimension « tranche-de-vie » pourtant, on se laisse emporter par la complexée Utako, surnommée « Utamaru ». Cette dernière ne passe pas inaperçue de manière générale car elle est assez grande. Depuis quelque temps, elle se sent intriguée par le très populaire Naoyuki Harada qui se trouve, comme par hasard, assis à côté d’elle en classe. Mais elle va découvrir que ce dernier aimerait être ami avec loin.

e561e44d0528f43cb20533daed534924

Stand Up! – Magazine de prépublication Betsuma © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

Mais plus qu’une simple amitié, les deux jeunes gens vont découvrir des sentiments complexes qu’ils vont parfois avoir du mal à comprendre. Et c’est ce point qui est véritablement intéressant dans Stand Up ! la mangaka fait preuve d’une réelle sensibilité pour parler de l’évolution de ce couple pas si sûr de lui.

2) Des personnages terriblement attendrissants…

tumblr_mt2l8nd7at1r3y347o1_r1_500

Utako « Utamaru » – Stand Up! © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

Ce qui fait la force de Stand Up !, c’est sans aucun doute ses personnages. Ils sont loin d’être les plus originaux très sincèrement mais on arrive parfaitement à s’identifier en eux. Notamment parce qu’ils vivent ce qu’un bon nombre d’adolescents ont pu vivre. Utako incarne parfaitement l’adolescente assumant mal des complexes qui finalement n’en sont pas mais qu’elle a du mal à percevoir comme étant des atouts. Elle n’a aucunement conscience de ce qu’elle dégage tant elle a si peu confiance en elle. En outre, son renfermement est aussi lié à une expérience amoureuse malheureuse. On arrive facilement à avoir de l’empathie pour cette jeune fille maladroite. Plus on progresse, plus elle parvient à sortir de sa « zone de confort » dès qu’il s’agit de Harada. Ces changements sont très plaisants à suivre.

tumblr_mt2l8nd7at1r3y347o2_500

Harada – Stand Up! © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

Quant à ce dernier, derrière son image de garçon extraverti, il s’avère aussi touchant dans sa maladresse. Lui aussi découvre ses sentiments et finalement, il ressent les mêmes gênes qu’Utako. Parfois, il peut rappeler Kazehaya de Sawako  (aux éditions Kana) car il est le garçon super populaire qui paraît sûr de lui mais finalement, cet aspect est contrebalancé par son extrême timidité quand il s’agit d’avouer ses sentiments.

3) Un jeu troublant de regards.

stand_up

Stand Up! © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

C’est peut-être le point que j’apprécie le plus dans Stand Up ! En effet, la mangaka joue beaucoup sur les regards des personnages. Un aspect qui m’a quelque peu rappelée Hibi Chouchou (chez Panini Manga). On perçoit notamment les choses du point de vue d’Utako mais c’est surtout ce que véhiculent ces regards qui importent : émois, doutes, joie et autres sentiments bien complexes. Les personnages semblent s’observer constamment. Quelque part, Utako me fait parfois penser à Naho d’Orange dans sa manière d’observer Harada. Elle veut être plus proche mais ne sait pas comment s’y prendre ou bien pense qu’elle s’y prend comme une sotte. Et le tout se révèle très mignon au final.

4) Une narration très subtile.

La mangaka ne s’embarrasse aucunement de tracas dans ce titre. S’il y a bien évidemment des éléments perturbateurs (il en faut bien^^), ceux-ci ne font pas défaut à la narration très subtile mise en place par l’auteure. De ce fait, cela participe au plaisir que l’on prend à lire le titre. J’ai un peu de mal à vraiment l’expliquer mais en gros : tout est simple dans ce récit mais il y a une espèce de suavité indescriptible qui fait que même sans être un shôjo qui va chercher à en faire des tonnes, on se laisse happer par l’ambiance.

5) Des dessins agréables.

La patte de la mangaka est très agréable. Les traits sont fins et élégants comme pour mieux correspondre avec la narration douce. Je trouve qu’elle arrive parfaitement à mettre en évidence les émois des personnages. Leurs rougeurs sont assez fréquentes d’ailleurs mais on ne peut s’empêcher de trouver les trouver adorables.

stand-up-yamakawa-jp-3

Stand Up! – Tome 3 © by YAMAKAWA Aiji / Shûeisha

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de découvrir ce titre qui, c’est peut-être le seul point regrettable, ne compte que trois volumes pour le moment au Japon. Depuis la sortie du volume 3 en février 2015, il n’y a plus de nouvelles de ce titre… J’espère que cela n’est pas de mauvais augure car Stand Up ! est un titre qui mériterait une toute autre finalité.

Informations :

Titre VO : Stand Up!
Genres : shôjo, romance, tranche-de-vie, school life
Nombre de tomes VO  : 3 (En cours)
Auteur : YAMAKAWA Aiji
Édition VO (magazine de prépublication) : Shûeisha – Betsuma
Prix : /

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s