Heartbeats T.1 : Les incompréhensions de l’amour…

heartbeats-1-panini

Heartbeats – Tome 1

En février dernier, on pouvait découvrir un nouveau shôjo chez Panini Manga : Heartbeats de Risa Konno. Si c’est la première fois qu’on pouvait découvrir son auteur, il faut savoir qu’elle est plutôt prolifique au Japon. Aussi, je vous propose de découvrir le premier volume qui met en exergue les émois amoureux.

Avis :

Une petite comédie romantique bien agréable et qui fait passer un fort bon moment. J’ai apprécié ce début, parce qu’en fait, rien n’est simple. Et plus c’est compliqué, plus j’adore.

9782809453508_pg

HeartBeats – Tome 1 © by KONNO Risa / Shôgakukan

Alors, ne nous voilons pas la face pour autant : Beaucoup de choses bien connues sont reprises dans ce shôjo. Mais la mangaka parvient malgré tout à donner de l’attrait à son histoire avec cette romance qui pourrait presque se placer dans la veine d’un Strobe Edge (chez Kana) notamment avec l’héroïne. En effet, dès le début, la pauvre Tsukasa se prend une claque. De ce fait, c’est surtout la manière dont elle va gérer cela qui sera intéressant. A la manière d’une Ninako ou d’une Futaba, voire d’une Nina (Kokoro Button chez Soleil Manga), c’est une jeune fille pleine d’entrain, un peu maladroite, mais très touchante et qu’on a envie d’aider. Elle n’est pas facilitée dans sa tâche par Arima qui est assez indéchiffrable. Ce dernier l’a rejetée en disant qu’il ne la voit pas comme une petite-amie, mais juste comme une amie.

« Il est tellement imprévisible. Capable d’être à la fois exaspérant de médisance et de détachement… Mais aussi tellement gentil… Insaisissable … Mais je l’aime tellement. » – (Tsukasa) Tome 1.

Mais, il a des marques d’attention qu’on ne parvient pas totalement à décrypter. Sans compter qu’il est un peu mystérieux mais aime s’en amuser. D’une certaine manière, plus il se montre franc, plus elle s’accroche à lui. Cela semble paradoxal, mais cela donne un petit quelque chose à ce couple qui n’est pas encore construit. Arima paraît s’être construit volontairement une sorte de carapace pourtant, plus on progresse dans ce volume, plus on a quelques révélations concernant son passé. D’ailleurs, c’est notamment le personnage de Hasebe qui sert à créer un peu de discorde.

n004

HeartBeats – Tome 1 © by KONNO Risa / Shôgakukan

La mangaka parvient parfaitement à retranscrire les troubles de l’héroïne : ses espoirs comme ses désillusions, mais également son acharnement à continuer d’aimer un garçon dont elle ne sait pas si elle aura un retour un jour. Des émois propres à l’adolescence, mais qui sont bien conduits par l’auteur. La narration se veut assez fluide. La mangaka a le mérite d’aller à l’essentiel, sans pour autant que ce soit brouillon, ce qui permet de vite sauter le pas entre le collège et le lycée.

On sent qu’on n’aura peut-être pas de surprises (je pressens le triangle amoureux avec l’entrée en scène de Hasebe), mais il y a quelque chose de très touchant qui se dégage, et ce, même si la relation n’est pas réellement construite entre Tsukasa et Arima. La fin du premier volume annonce déjà des bouleversements. Sans aller trop vite mais ni trop lentement, les éléments se mettent bien en place.

9782809454765_pg

HeartBeats – Tome 1 © by KONNO Risa / Shôgakukan

Arima est le type de garçon qui a des airs à la Ren (parfois, c’est très troublant d’ailleurs), mais la répartie d’un Kou. On ne sait pas vraiment à quoi s’attendre avec lui. Il déconcerte par sa franchise, mais on l’apprécie aussi pour cela. J’ai parfois eu l’impression qu’implicitement, il voulait pousser Tsukasa à faire plus, mais je ne sais pas si mon impression est bonne. Quant à Tsukasa, elle est adorable. Elle veut toujours bien faire, mais a un côté crédule touchant. Son trouble est le plus manifeste, ce qui fait qu’on s’attache plus rapidement à elle. Ce n’est pas une personnalité qui se distingue, mais dans le cadre de l’histoire, cela concorde quelque part. Quant à Hasebe, difficile de se prononcer. On ne voit que son aspect « trublion de service » pour le moment. Pourtant, j’ai eu la sensation qu’il y avait autre chose sinon il ne témoignerait pas autant d’intérêt à ce qu’Arima soit dans le même établissement que lui. On ne peut toutefois pas totalement dire s’il mijote quelque chose.

Visuellement, il faut bien reconnaître que le trait de la mangaka est très agréable pour les yeux. Comme je l’ai dit, parfois, il y a des petites ressemblances avec les personnages de Io Sakisaka, mais, son trait se distingue quand même, bien que l’on reste dans un dessin shôjo.

Du côté de l’édition, on appréciera les efforts de Panini Manga au niveau du papier et de la tranche. Les volumes s’avèrent plus souples à présent, ce qui est plutôt agréable pour la lecture.

Je suis très curieuse de lire la suite de ce titre frais et de voir comment la romance progressera. Un titre sur lequel vous pourriez jeter un œil si vous aimez ce type d’histoires.

Informations :

Titre VO : 胸が鳴るのは君のせい
Titre VF : Mune ga Naru no ha Kimi no Sei
Genres : romance, comédie, tranche-de-vie, school life
Nombre de tomes VF/VO : 3/5 (En cours/Terminé)
Auteur : KONNO Risa
Édition VF : Panini Manga
Prix : 6,99€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s