Orange T.2 : des qualités confirmées à travers une introspection maîtrisée.

orange-2-akata

Orange – Tome 2

C’est encore un second volume bouleversant que nous offre la mangaka. Orange ou le shôjo qu’il faut absolument avoir. Ici, on découvre une Naho plus affirmée. Certes, les doutes demeurent mais sa volonté (et celle de tout son groupe) d’évoluer nous touchent. Un scénario toujours aussi judicieusement construit! C’est ce que je vous propose de découvrir.

Résumé :

Naho ne peut se résoudre à imaginer un futur dans lequel Kakeru ne serait plus de ce monde. Aussi, la jeune lycéenne réussit à prendre sur elle, et à suivre les recommandations inscrites sur la lettre qu’elle a reçue. Pourtant, un jour, elle réalise que les évènements commencent déjà à différer de ceux qui lui avaient été prédits. Et si l’avenir était en train de changer ?

Source : Akata.

Avis :

La lettre de la Naho du futur permet à la Naho du passé de prendre en compte les évènements qu’elle doit modifier. Ainsi, on voit la jeune fille s’appliquer à ne pas reproduire les mêmes erreurs que la Naho du futur. Cela lui permet ainsi de ne pas avoir de regrets à venir mais surtout de tenter d’éviter les nombreux drames qui vont bouleverser le groupe, notamment la mort de Kakeru, puisqu’on sait à présent que le jeune homme n’est plus là dans le futur.

C’est encore un tome riche et prenant que nous livre Ichigo Takano. On appréciera de voir que progressivement, Naho du passé gagne quelque peu en assurance s’affirmant davantage afin de suivre toutes les recommandations de la lettre. Bien sûr, l’altruisme de la jeune fille la pousse à faire cela aussi bien pour elle que pour les autres. Mais plus loin, elle prend conscience qu’à force de modifier les choses, l’avenir est bel et bien en train de changer. Si bien que de nombreuses interrogations commencent à jalonner le titre : Kakeru sera-t-il vraiment sauvé ? Est-ce que cela aura des répercussions sur la Naho du futur, qui, on le rappelle, est mariée à Suwa et mère de famille ? Des interrogations qui apparaissent comme légitimes puisque nous, lecteurs, saisissons au gré des pages tous les bouleversements occasionnés.

Chose assez frappante, c’est l’entrée en matière de ce volume qui, étrangement paraît faire écho avec ce que vit Naho du passé. En effet, comment se fait-il que le professeur parle également des voyages dans le temps et des moult conséquences que cela peut faire survenir ? Une information qui m’a laissée quelque peu songeuse. Néanmoins, il est encore trop tôt pour faire de vraies hypothèses. Cela ne manquera pas toutefois d’interpeller Naho. A-t-elle vraiment raison de vouloir modifier l’avenir ? Des pistes que la mangaka soulève de manière astucieuse et qui lui permet de rappeler, si on en doutait, que la série joue aussi un aspect propre à la science-fiction.

orange-0

Orange © Ichigo Takano 2012 / FUTABASHA PUBLISHERS LTD., Tokyo

Dans tous les cas, cela aura nécessairement une incidence sur le groupe. On continue de suivre l’évolution de tout ce petit monde et notamment de Naho, plus déterminée que jamais à préserver le sourire de Kakeru et à le sauver. Néanmoins, la jeune fille doit encore fournir pas mal d’efforts pour prendre des décisions. On sent de nombreuses hésitations chez la demoiselle. Mais on peut aussi ressentir une forme de bienveillance car on perçoit qu’elle prend beaucoup sur elle pour se dépasser. Heureusement, elle peut aussi compter sur le dévouement de ses amis. Que ce soit Asuza ou Takako, les deux meilleures amies sont toujours là pour prendre soin de Naho. On note également qu’elles cherchent à faire au mieux dans sa relation avec Kakeru de manière assez subtile. Mais les deux autres garçons du groupe ne sont pas en reste. Suwa en est le parfait exemple. Bien que l’on sache qu’il est amoureux de Naho (et surtout qu’il est marié avec elle dans le futur), le jeune homme fait preuve de beaucoup d’abnégation pour que Naho soit heureuse et puisse vivre sa relation avec Kakeru. Hagita, même s’il est encore un peu enfermé dans un rôle de comique a quand même des moments où il sait être un soutien. Ainsi, chacun évolue à son rythme mais toujours dans un souci de mener à bien les petites missions qu’ils se sont attribués de manière presque spontanée.

OrangePlanches3-466x660

Orange – Tome 2 © Ichigo Takano 2012 / FUTABASHA PUBLISHERS LTD., Tokyo

Et le tout se fait toujours avec cette narration si fluide à laquelle nous a habitués Ichigo Takano. Force est de constater que c’est toujours avec beaucoup de limpidité que l’on suit l’ensemble. Mais surtout, cette narration touchant à l’introspection permet une immersion immédiate. Cela est renforcé par le fait que la lettre est également progressive. On découvre les évènements en même temps que Naho. Ce point de vue interne permet de mieux comprendre aussi la jeune fille. Sa volonté, ses frustrations ou encore ses doutes, la mangaka excelle à retranscrire les divers émois qui submergent l’héroïne. Et c’est ainsi que l’on sent une certaine maturité la gagner. Certes, quelques-unes de ses réactions pourront être jugées comme étant encore naïves ou pas totalement assumées mais gageons que son envie sera la plus forte. Et il le faut car Naho a bien conscience que Kakeru cache de nombreuses failles. Le jeune homme se cache souvent derrière des sourires qui pourront sembler de façade. Mais on comprend parfaitement que ceux-ci ne sont pas toujours francs. Les blessures sont là, les regrets également et on a hâte de découvrir comment Naho parviendra à ouvrir son cœur. On en a d’ailleurs quelques exemples mais on ne sait pas si cela sera suffisant pour le sauver. Le fait que l’on reste dans une certaine indétermination rend l’ensemble complexe. Naho fait de son mieux mais elle constate également que quoi qu’elle cherche à faire, cela n’a pas toujours les répercussions escomptées. Cet aspect donne une certaine tension au titre, suffisamment pour garder notre attention. Mais l’ensemble est associé à une mélancolie qui devient de plus en plus prégnante, surtout quand on apprend les circonstances précises de la mort de Kakeru (un moment qui m’a fait assez mal).

« – Kakeru a dit que c’était « une très belle journée ». Afin qu’il ressente la même chose chaque jour, je te prie de lui offrir tout le bonheur possible.

– Je crois que c’est la seule manière de « le sauver ». – Tome 2

On reste donc saisis par la patte narrative d’Ichigo Takano, d’autant que d’une certaine façon, elle s’ingénie à montrer l’impact de certains évènements. Que ce soit le feu d’artifice (signe de l’ouverture du jeune homme d’une certaine façon) ou bien des évènements qui n’ont pas été modifiés (on repense au fait que Kakeru n’aurait pas dû rentrer avec tout le groupe à la rentrée), on a l’impression que la mangaka cherche à faire comprendre la force dramatique d’un évènement. Et cela donne parfois une sensation de malaise…
Un volume qui confirme donc tout le bien que je pensais du titre mais pour autant, il y a un point qui me chiffonne : le personnage d’Ueda. C’est sans doute parce que j’ai eu du mal à l’apprécier mais il faut bien dire que ce personnage dénote avec les autres tant il me paraît assez cliché (mais c’est peut-être aussi son rôle qui l’impose quelque peu…).

Le dessin est toujours aussi élégant et soigné. Quand je compare à Dreamin’Sun, je me dis qu’il n’y a pas photo concernant l’évolution du dessin de la mangaka.

En somme, ce deuxième volume d’Orange ne fait que confirmer ses trop nombreuses qualités. C’est toujours aussi plaisant et poignant. Le récit se développe avec beaucoup de bienveillance et la mangaka arrive à bien mettre en exergue son intrigue comme ses thèmes.

Informations :

Titre VO : オレンジ – Orange
Titre VF : Orange
Genres : romance, drame, tranche-de-vie
Nombre de tomes VF/VO  : 5 (Terminé)
Auteur : TAKANO Ichigo
Édition VF : Akata
Prix : 7,95€

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s