GE – Good Ending T.1&2 : comment comprendre les filles quand on n’est pas doué…

ge-good-ending-manga-volume-1-simple-56044

GE – Good Ending ©Éditions Kana

Alors que Kei Sasuga est de retour en France avec un nouveau titre Love X Dilemma (dont je vous parlerai prochainement) chez Delcourt/Tonkam, je vous propose de revenir sur son autre série publiée chez Kana : GE – Good Ending. Un titre qui pourra sembler « sexy » au premier abord mais qui s’avère d’une rare justesse et profondeur. Faites la connaissance de Yuki Kurokawa, Seiji Utsumi et leurs nombreux tourments amoureux.

ge-good-ending-manga-volume-2-simple-56045

GE – Good Ending – Tome 2 ©Éditions Kana

Résumé :

Seiji Utsumi, lycéen réservé, se contentait d’observer de loin et d’aimer secrètement la belle Shô jusqu’au jour où Yuki Kurokawa, une camarade de classe de Seiji, décide de donner un coup de pouce au destin. Ce manga est une vraie « bible » pour tous les garçons qui veulent comprendre le coeur des filles !!

Source : Kana

Avis :

Voilà un shônen qui nous est proposé par les éditions Kana. Mais attention, celui-ci n’est pas comme les purs shônen que l’on peut connaître chez l’éditeur type Naruto ou Psyren je dirais. Non, ici, c’est un shônen sentimental qui nous est proposé. Ce qui peut paraître un peu surprenant car je n’ai pas le souvenir que l’éditeur ait déjà donné dans ce genre. Est-ce que ce choix s’est avéré judicieux ? Et bien, à ma lecture, je dirais que oui, car très franchement, j’ai bien accroché à ce manga qui dans le genre fait penser à Suzuka par exemple si vous voulez vous faire une idée. J’ai même trouvé le tome 2 meilleur que le 1.

9782505015352_p_4

GE – Good Ending – Tome 1 ©Éditions Kana

Alors, Good Ending commence avec des stéréotypes plutôt connus du shônen romantique dirons-nous. En effet, on a un héros plutôt « looser » à tendance « se rabaisse constamment » et qui « n’a aucune confiance en lui ». Mais comme dans tout type de shônen romantique, ce looser va petit à petit se retrouver entouré de jeunes filles très mignonnes.

« Pourquoi dois-je me sentir aussi minable? » (Seiji) – Tome 1

Pourtant, on ne tombe pas dans le harem pour autant, c’est simplement que notre héros découvre à travers ces filles des choses qui lui permettent de mieux les comprendre. Le manga dose assez parfaitement la romance, l’aspect plus tranche-de-vie, la tonalité comique ou encore le petit côté ecchi. D’ailleurs, sur ce point, moi qui ne suis pas cliente de l’aspect, je n’ai pas été rebutée pour autant. Car, il faut bien le dire, c’est plutôt bien amené. Forcément, il y a un aspect fan-service pour la gente masculine sans doute, mais on n’est pas plus dérangés que cela car ce n’est pas toujours un prétexte en fait. En outre, bien que Kana ait dit que c’était un peu « coquin », à la lecture des deux tomes, je n’ai absolument pas ressenti cette impression. Bien au contraire, il y a des scènes effectivement qui prêtent à confusion et qui sont un peu « olé », mais l’œuvre n’en est pas moins profonde pour autant. C’est cela que j’ai le plus apprécié, on joue aussi bien sur les clichés que sur l’importance des sentiments et la manière de les véhiculer.

PlancheA_173055

GE – Good Ending – Tome 2 ©Éditions Kana

Les personnages se révèlent assez « pures » en ce qui concerne l’amour en fait. Et là où le mangaka montre qu’il a bien réfléchi à tous les aspects, c’est sur le fait que les personnages qui peuvent sembler plein de dynamisme et un peu « olé » ne le sont pas réellement et cachent plutôt une certaine pureté et un fond bien plus honnête. En fait, j’ai été agréablement surprise par cela. J’avais quelques appréhensions en le lisant, mais le mangaka joue sur les faux-semblants et révèlent des personnages en quête d’amour et qui ne savent pas comment s’y prendre avec leurs sentiments. Le tout est saupoudré d’un côté tranche-de-vie loin d’être désagréable. En somme, si ce manga n’avait pas été un shônen, on aurait vraiment pu le prendre pour un shôjo. Les bases se trouvent être solides et le mangaka se paie même le luxe de donner une certaine psychologie à ses personnages. Là encore, on ne peut qu’être agréablement surpris par ce qui est proposé.

Du côté de la romance, là aussi, on a des surprises et j’ai été très étonnée par la tournure proposée par le mangaka. Preuve qu’il cache bien son jeu. En effet, on sait très vite que Seiji en pince pour la jolie Shô. Et Yuki se fait un peu le soutien du jeune homme en lui prodiguant des conseils pour qu’il puisse avancer avec la jeune fille.

« Je vais faire en sorte que tu parviennes à lui faire une déclaration d’amour. » (Yuki à Seiji) – Tome 1

Et pendant un certain moment, on se dit que les choses semblent être en bonne voie, et on se prend même à commencer à croire que les efforts du jeune homme vont payer, mais c’est sans compter sans un rebondissement inattendu qui redistribue les cartes. C’est amené de manière si imprévisible qu’on est un peu déconcertés dans un premier temps. On passe par divers sentiments et on ressent également ceux des personnages entre tristesse, espoir, émotions, désillusions. Ainsi, le mangaka décide de ne pas rester sur ses acquis pour se donner la possibilité d’aller vers autre chose du point de vue des amours. Alors, forcément, on peut rester un peu perplexe devant ce tourbillon de sentiments qui happe notre héros, et surtout parce que je me suis dit que les choses allaient peut-être un peu vite quand même. Mais si on a cette impression, la profondeur que l’on ressent dans ce manga laisse à penser que rien ne sera si simple et cela parce que les personnages paraissent avoir une espèce de mur invisible. Le revirement mis en place permet étrangement de donner un nouveau souffle au manga et on a envie de savoir comment les romances vont évoluer.

Je reviendrais sur nos personnages, non sur Seiji qui pour le moment en est encore au stade du héros peu sûr de lui et manquant d’audace, mais on ne demande qu’à suivre son évolution. Mais sur le personnage de Yuki Kurokawa. Quand on la voit au premier abord, elle a tout de la jolie fille, un peu inaccessible, suscitant de nombreux fantasmes voire ayant une certaine expérience des choses amoureuses. Pourtant, on la découvre en fait très honnête avec une espèce de blessure cachée également. Si la jeune fille aide Seiji, c’est parce qu’elle a des intentions bien nobles au fond et une envie d’espérer en quelque chose à travers quelqu’un. C’est un personnage encore sur la réserve dont on sent que son passé semble l’avoir renfermée sur elle, alors qu’elle est toujours de bon conseil pour Seiji. On n’en sait pas plus pour le moment, mais quand je parlais de faux-semblant, Yuki en est l’exemple même. On découvre une jeune fille qui paraît être très sincère en fait.

« Je me suis dit qu’un jour peut-être je pourrais aimer de nouveau. » (Yuki) – Tome 2

Sinon, on sent qu’un petit noyau de personnages se forme autour de nos deux personnages et on devrait les voir très fréquemment.

Graphiquement, le dessin est assez agréable à regarder. Les traits sont plutôt maitrisés et le chara-design des personnages plutôt plaisant.

Un bon début pour ce shônen romantique qui se révèle bien plus mature et réfléchi que ce qu’il pourrait laisser paraître. J’ai vraiment envie de savoir comment la suite se profilera.

Informations :

Titre VO : GE~グッドエンディング~
Titre VF : GE – Good Ending
Genres : Romance, comédie, tranche-de-vie
Nombre de tomes VF/VO : 16 (Terminé)
Auteur : SASUGA Kei
Édition VF : Editions Kana
Prix : 6,85€

2 réflexions sur “GE – Good Ending T.1&2 : comment comprendre les filles quand on n’est pas doué…

  1. lololeboiteux dit :

    Ce qui m’inquiète le plus dans cette série c’est le grand nombre de tomes sachant que j’en suis au 4ème et qu’il se passe déjà pleins de trucs. C’est un titre vraiment sympa et qui sait montrer parfois une certaine complexité. 🙂

    J'aime

  2. heyden17 dit :

    La série gère assez bien tous les évènements du titre. J’ai lu 11 tomes pour l’instant et tout s’enchaîne assez bien. Je suis d’accord avec toi pour la complexité. il y a pas mal de réflexions dans l’ensemble de la série.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s