Mon étoile secrète : les émois adolescents en plein tourbillon…

mon-etoile-secrete-manhua-volume-1-simple-229942

Mon étoile secrète ©Urban China

Les manhua sont très rares dans notre contrée et quand ils sont mis en avant tout en étant de qualité, il faut en parler. Avec les éditions Kotoji qui remettent les manhua au goût du jour, on peut compter sur les éditions Urban China qui proposent des titres aussi divers que passionnants. C’est notamment le cas de Mon étoile secrète signé WANG He et WANG Qiaolin. Un titre intimiste qui m’a beaucoup plu et que je vous propose de découvrir.

Résumé :

En quittant son bourg natal pour étudier au lycée de Wuhan, la jeune Xiaoxi ne s’attendait pas à un changement aussi radical. Perdue dans l’agitation de cette grande ville, elle se sent moins elle, moins douée et moins légitime que ses camarades de classe. Sa rencontre avec Yan Huan, la plus belle fille de l’école, et Lin’an, le brillant étudiant, va lui permettre de s’épanouir dans ce nouvel environnement, mais va également la confronter aux émois de l’adolescence…

Source : Urban China.

Avis :

Un coup de cœur !! Voilà ce que je me suis dit en refermant Mon étoile Secrète, le nouveau titre proposé par les éditions Urban China qui continuent de surprendre par la variété des titres proposés. Ici, on découvre un récit à la fois romantique et mélancolique à travers les émois et amours complexes de la jeune Xiaoxi.

Cette dernière vient d’entrer au lycée. Mais cette entrée s’accompagne d’un nouveau cadre puisqu’elle vient de quitter sa campagne. Arriver dans une grande ville n’est jamais choses aisée et pour elle, c’est d’autant plus dur qu’au fur et à mesure, elle va perdre ses repères comme la confiance qu’elle pouvait avoir en elle. Mais l’année scolaire avance et surtout, elle va tomber amoureuse du beau et intelligent Lin’an. Néanmoins, cet amour connaîtra de nombreux tourments qui la mettront à mal.

8FR_INT_MON_ETOILE_SECRETE_FR_PG007-023

Mon étoile secrète ©Urban China

Première chose qui nous subjugue tout de suite dans ce titre, c’est la mise en page. J’ai été charmée par le choix des couleurs qui semble en osmose avec les différentes émotions des personnages : l’aquarelle est d’un très bel effet. On sent que rien n’est laissé au hasard et j’ai été assez admirative de l’ambiance qui se dégageait. Certes, le dessin pourra semble assez maladroit mais il caractérise assez bien le côté naïf des personnages et surtout de l’héroïne. Une naïveté qui est loin d’être usuelle à ce que l’on sait du mot mais qui se veut davantage touchante et propre à la mélancolie de cette dernière. Par ailleurs, les choix esthétiques comme narratifs installent une dimension poétique très plaisante.

« La jeunesse est une notion qui se brouille avec le temps; selon l’âge, elle n’évoque pas les mêmes choses. A vingt-trois ans, Xiaoxi considère que sa jeunesse est la période entre seize et dix-huit ans. » – Mon étoile secrète.

Ensuite, on se laisse aussi saisir par les décors avec des paysages souvent superbes. Les plans sur la nuit étoilée où l’héroïne se laisse aller dans son journal se veulent très touchants. Les décors intérieurs sont assez banals mais les décors extérieurs sont vraiment magnifiques. On se laisse porter par cette ambiance douce-amère qui laisse souvent transparaître le malaise de Xiaoxi mais qui lui permet également parfois de découvrir le monde avec d’autres yeux.

Et pourtant, l’histoire est assez classique quand on la lit bien mais difficile de résister aux nombreux évènements qui bouleversent l’héroïne. Le phénomène d’identification qui peut se dégager est assez fort. Il est vrai que la narration pourra sembler un peu hasardeuse quand on commence à le lire. On sent qu’il y a un ton très morose et Xiaoxi a du mal à susciter notre empathie tant elle semble blasée par tout ce qui l’environne. Mais à partir du moment où elle commence à se constituer un petit cercle avec le très beau Lin’an, on sent que l’histoire prend son essor et on a cruellement envie de savoir si elle finira par avoir ce qu’elle souhaite. J’ajoute que l’une des particularités du titre est de faire plusieurs mélanges narratifs si je peux m’exprimer ainsi. En effet, à chaque chapitre, on va avoir une phrase d’introduction qui pourrait presque faire office de ballades poétiques. Celui-ci est souvent accompagné par les réflexions personnelles de Xiaoxi dans son journal intime où on découvre sa vraie intériorité car l’image que donne la jeune fille extérieurement est souvent liée aux réactions des autres tant elle cherche à préserver ce qu’elle a mis du temps à construire. Puis, on retrouve les différentes interactions entre les personnages dans quelque chose de plus classique mais permettant aussi d’aborder la forte dimension tranche-de-vie du titre. L’auteur mêle tout cela avec une facilité déconcertante. Au départ, j’étais déstabilisée mais au fur et à mesure, j’ai vraiment adoré ce parti-pris narratif. Il se révèle très efficace dans le fond et est renforcé par une mise en page qui capte rapidement l’attention. Je me souviens être restée « saisie » devant certaines pages tant elles s’avéraient ingénieuses. En outre, ce qui surprendra également, c’est qu’on aurait pu penser que la narration choisirait la première personne pour renforcer le côté intime. Or, c’est tout l’inverse, on a une troisième personne comme pour avoir un recul sur ce que vit Xiaoxi. Cela n’empêche quelques interventions à la première personne (comme avec le journal intime) mais j’ai également apprécié cette originalité car elle n’est pas forcément courante. Le côté authentique n’en est étrangement que plus présent.

monetoile_lune

Mon étoile secrète ©Urban China

Et pourtant, comme je l’ai dit, il n’y a rien de surprenant dans l’histoire. D’ailleurs, je suis certaine qu’elle vous évoquera quelques shôjo bien connus. L’héroïne s’ouvre petit à petit aux autres personnages mais surtout pour se rendre compte qu’elle est bien banale face à des gens plus beaux, brillants ou charismatiques qu’elle. Un aspect qui la fascine tout en la terrifiant quelque part. Plus la jeune fille reste au contact de Lin’an mais surtout de la belle Yan Huan, plus elle prend conscience (ou du moins, elle aime à penser) qu’elle n’est que peu de choses. Cette dévalorisation du personnage nous fait ressentir une vraie compassion pour elle car on aimerait réellement qu’elle voie les choses différemment. D’autant que le personnage montre un caractère plus affirmé intérieurement qui ne colle pas avec ses aspirations réelles et sa façon d’agir extérieurement. Elle préfère parfois se sacrifier pour ne pas nuire aux autres ou pour ne pas nuire à la relation entre Yan Huan et Lin’an alors qu’elle est profondément amoureuse de lui.

« Pourquoi est-ce que je lui parle si méchamment? C’est vraiment la honte, je ne sais plus où me mettre… » – Mon étoile secrète.

Et finalement, on se laisse totalement happer par l’histoire. Xiaoxi vit son premier amour mais celui-ci passe par une remise en question de ses priorités, par une interrogation sur son amitié avec Yan Huan, par une envie de se dépasser mais cette sensation d’être bloquée par des choses contre lesquelles on ne peut pas lutter. Plus j’avançais et plus Xiaoxi devenait particulièrement attachante. Son évolution est parfaitement maîtrisée jusqu’à ce choix très judicieux de faire avancer l’action dans le temps pour montrer une évolution plutôt inattendue mais loin d’être inintéressante. En effet, même si l’héroïne pourra sembler timide et mal à l’aise, on ressent tout au long chez elle une espèce de volonté qui dit « Je veux être vraiment épanouie dans ma vie ». C’est comme si elle compensait ses défauts par cette formidable volonté de se surpasser. Il y a une vraie humanité qui se dégage de Xiaoxi mais les autres personnages ne sont pas en reste. Ils sont tous profondément humains n’étant ni foncièrement bons ou mauvais. Ils ont les défauts de leurs qualités et vice-versa. C’est pour cela qu’on se reconnaît en eux. Xiaoxi, derrière son côté timide, se montre parfois immature, arrogante, envieuse tout en restant sensible. En rencontrant Lin’an, on va voir comment elle va chercher à se rapprocher de lui, ce qui signifie se rapprocher des autres. J’ai beaucoup apprécié la façon dont les deux personnages vont créer une forme de complicité tout en essayant de préserver les autres. Yan Huan apparaît comme la fille jolie et bien sous tous rapports sauf qu’on découvre qu’elle cache plutôt bien ses sentiments. Elle peut se montrer mesquine dans sa manière de procéder mais à l’instar de Xioaxi, on sent qu’elle manque de confiance en elle-même si elle est perçue comme la plus jolie fille du lycée. Les différents artifices qu’elle emploie pour donner une bonne image font qu’on arrive à la comprendre quelque part. Elle remarque très bien qu’il y a quelque chose entre Lin’an et Xiaoxi mais elle fait toujours tout  pour que les deux n’aillent plus loin. A la fin, j’ai aimé ce qu’elle fait : Son mea culpa envers Xiaoxi et sa révélation sur le fait qu’il l’avait toujours aimée.

Chang Yuan apparaît comme le bon pote. Un gentil garçon qui en pince pour l’héroïne mais qui finalement se rend bien compte qu’il ne fait pas le poids. Même si le personnage méritait mieux, j’ai aimé le fait qu’il parvienne à établir une vraie relation d’amitié avec l’héroïne. Quant à Lin’an, il est assez énigmatique. On ne sait jamais ce qu’il pense en réalité et on a parfois l’impression qu’il y a toujours un double sens dans ses paroles. Il faut dire que le jeune homme est toujours perçu à travers le regard de Xiaoxi. De ce fait, elle le perçoit comme elle souhaite le percevoir. Pourtant, quand les deux se rapprochent, on voit enfin le vrai Lin’an, un garçon capable d’être aussi déluré et non le portrait lisse qu’il semble donner à ses camardes. Il aurait peut-être mérité d’être un peu plus développé. Tous évoluent au fil des années pour prendre des chemins différents mais sans jamais s’oublier réellement.

Et du coup, vous vous demandez ce qu’il en est vraiment de la romance ? Eh bien, j’ai envie de vous laisser sur cette attente car elle prend un tour inattendu d’un côté mais avec une finalité réjouissante. Honnêtement, j’ai adoré cette façon de procéder. Je reconnais qu’il y a volontiers un côté « fleur bleue » mais sans pour autant tomber dans la niaiserie (le titre est beaucoup trop mature pour cela). Par ailleurs, la romance se mêle à l’évolution de Xiaoxi jusque dans sa vie adulte. J’avoue qu’à un moment, j’ai ressenti une déception (je ne vous dis pas pourquoi mais c’est parce que je me suis dit qu’on n’avait pas le droit de me faire ça) mais j’ai aussi mieux compris le début du titre qui fait écho avec la fin. C’est loin d’être anodin et c’est bien trouvé.

Mon étoile secrète, c’est donc une belle ode à l’adolescence, à l’amitié et à l’amour. Les hésitations propres à cette période sont parfaitement retranscrites par Qiaolin Wang. Quand on sait qu’elle est notamment connue pour ses ouvrages sur l’amour et la jeunesse, on comprend mieux pourquoi elle a autant de tact pour amener les choses. Par ailleurs, le genre tranche-de-vie est parfaitement mis en exergue. Le récit s’articule parfois autour de petits riens mais ceux-ci rendent la lecture vraiment plaisante.

Mon étoile secrète est une vraie bonne surprise ! Encore une de la part d’Urban China qui, décidément, fait mouche dans le choix de leurs titres. Un coup de cœur réel pour le travail narratif et esthétique des auteurs. Un titre qui devrait plaire à beaucoup et notamment aux amateurs(rices) de belles « love stories ».

Informations :

Titre VO : /
Titre VF : Mon étoile secrète
Genres : romance, tranche-de-vie
Nombre de tomes VF/VO : 1 (Terminé – One-Shot)
Auteurs : WANG He | WANG Qiolin
Édition VF : Urban China
Prix : 15€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s