La traversée du temps : des conséquences d’un simple changement…

la_traversee_du_temps_270783

La Traversée du Temps – Mamoru Hosoda

La Traversée du Temps est un film d’animation que j’ai particulièrement apprécié. J’ai trouvé la mise en scène ingénieuse. Et si au départ, on est davantage dans une veine humoristique, le film progresse au fur et à mesure vers une dimension dramatique qu’on ne pressent pas forcément. Jouer avec le temps, c’est aussi jouer avec la vie et c’est ce que va apprendre notre héroïne Makoto.

Résumé :

Makoto est une jeune lycéenne comme les autres, un peu garçon manqué, pas trop intéressée par l’école et absolument pas concernée par le temps qui passe ! Jusqu’au jour où elle reçoit un don particulier : celui de pouvoir traverser le temps. Améliorer ses notes, aider des idylles naissantes, manger à répétition ses plats préférés, tout devient alors possible pour Makoto. Mais influer sur le cours des choses est un don parfois bien dangereux, surtout lorsqu’il faut apprendre à vivre sans !

Source : Manga-News

Un joli film!

La Traversée du Temps, c’est juste un pur coup de cœur ! J’ai aimé de bout en bout et vraiment, j’ai été conquise autant par l’intrigue que par ce que dégageait ce très beau film. En outre, le film joue sur un aspect léger dans un premier temps pour introduire ensuite une dimension plus dramatique que l’on pouvait deviner, car forcément, dés le début, et grâce à la capacité de Makoto, on se doute bien qu’effacer le passé n’est pas sans conséquence. La transition est amenée d’une très bonne manière à cet égard.

699_2

La Traversée du Temps

Un don amusant…

Dans un premier temps, c’est donc le côté positif du don de la jeune fille qui est traité. Non sans humour, on découvre avec Makoto son don et on s’amuse de ce qu’elle modifie. On sourit beaucoup dans un premier temps, d’autant plus que la jeune fille modifie parfois le passé pour des choses, disons-le, assez futiles. Cela donne un côté très enfantin à tout cela et on s’amuse des diverses situations dans lesquelles la jeune fille est amenée à changer le cours du temps. Cela donne une ambiance assez douce et on se plonge sans difficulté dans les retours dans le passé de Makoto, s’amusant presque avec le personnage. Mais tout doucement, on sent qu’on bascule vers une partie plus portée sur la réflexion. Cela est mis en scène notamment par la manière dont Makoto « gère » ses relations humaines je dirais. En effet, jouer avec le passé, c’est aussi (et obligatoirement) composer avec les répercussions dans l’avenir. Et cela va être mis en place de manière subtile avec la volonté de la jeune fille de vouloir constamment caser Kosuke avec une jeune fille qui se languit pour lui. Étrangement, le moment se veut plutôt enjoué avec un nombre incroyable de retours dans le passé et une musique plutôt entraînante, mais c’est pour, par la suite, mieux rendre compte des conséquences du pouvoir de Makoto. C’est quelque peu à ses dépens que la jeune fille va comprendre que son pouvoir implique aussi des limites et que jouer avec le temps, c’est aussi peut-être jouer avec la vie des gens. On commence, nous aussi, en tant que téléspectateurs à comprendre les implications et à percevoir des points troublants. Tout bonnement, on commence à avoir peur de ce que le pouvoir de Makoto pourrait engendrer.

la-traversee-du-temps-toki-wo-kakeru-shojo-toki-wo-kakeru-shojo-04-07-200-11-g

La Traversée du Temps

… Mais avec des conséquences dramatiques!

C’est à partir de ce moment que la phase plus dramatique et inattendue se met en place. Et au départ, il n’est pas aisé de deviner la suite des évènements. En effet, quand on voit ce film, on pense que l’intrigue est plutôt simple et c’est sans doute là notre tort d’ailleurs. Car à travers cette intrigue, des petites touches de mystère liées notamment au pouvoir de Makoto. Pourtant, bien qu’il y ait un aspect fantastique, on pourrait aller vers quelque chose de métaphysique par moment. On découvre alors des choses assez inattendues avec des révélations dans la trame narrative qui nous surprennent agréablement. A travers la dimension comique, surgit une dimension dramatique qui ne tombe pas dans le pathos pour autant, mais qui invite notre héroïne à réfléchir sur le poids de ses actions.

la-traversee-du-temps-2835

La Traversée du Temps

Dans ces instants, on joue plus sur notre affectivité, et de nombreuses émotions nous traversent. Cela est révélé de manière intelligente, avec une accélération de l’intrigue qui pourrait surprendre, mais on se laisse en même temps happer par cette soudaine envolée, car elle reste pertinente et cohérente également. J’ai, à cet égard, apprécié les espèces d’arrêts sur le temps, qui semblent très symboliques, comme pour marquer les conséquences des décisions de la jeune fille.

Des personnages très attachants

Le tout est agrémenté de personnages assez charismatiques et auxquels on s’attache très vite. En premier lieu, notre héroïne Makoto, qui est pour moi la plus intéressante. On a souvent l’impression qu’elle est nonchalante, joviale, cool et qu’elle ne se prend absolument pas la tête. Elle est pétillante en fait. J’ai apprécié son rapport aux autres notamment. Dés qu’il s’agit de sentiments, les choses sont un peu plus compliquées. Et c’est d’autant plus paradoxal qu’elle n’a pas de problème particulier pour aborder les gens étant très à l’aise en fait. Mais ce qui ressort le plus de son personnage, c’est le fait qu’elle est loin des clichés de jeune fille que l’on pourrait voir. On l’aime pour son côté décontracté et la façon dont ses relations amicales évoluent est aussi un point très intéressant, notamment dans le fait qu’avec son duo d’amis, on s’interroge très souvent sur ce trio qui pourrait être amoureux. En outre, que ce soit Kosuke ou Chiaki, ils ne sont pas dénués d’intérêt, notamment le dernier qui a une grande implication dans tout ce qui arrive à la jeune fille.

la-traversee-du-temps-2833

La Traversée du Temps

J’ai tout de même eu un petit regret : j’aurais trop aimé un baiser à la fin quand elle comprend enfin qu’elle l’aime mais qu’il doit repartir. C’était trop beau mais très triste également…

latraverseedutemps_04

La Traversée du Temps

Les amis de Makoto sont travaillés en finesse. Parfois, leur simple présence fait beaucoup et on aime la manière dont ce trio évolue doucement au gré des amours et incompréhensions quelques fois.

Un graphisme un peu perfectible

En ce qui concerne le graphisme, alors, on pourra noter parfois des traits pas toujours très adroits et peut-être des personnages un peu moins abouties que d’autres. Toutefois, les personnages s’avèrent très identifiables et certains trouveront mes propos étranges, mais leurs caractères s’accordent bien avec leur physionomie souvent. On a parfois un dessin qui met en avant des codes assez shôjo sans pour autant que cela soit amplifié, si bien qu’on évite les stéréotypes. La façon dont Makoto vagabonde dans les sphères du temps est aussi habilement mise en scène, d’autant que la jeune fille passe parfois son temps à rouler et se cogner (c’est quand elle saute dans le temps). Les décors sont plutôt agréables à l’œil également.

Une bande-son en accord avec les moments marquants

Quant à la musique, comme je l’ai dit, on a parfois des moments très enjoués avec un côté presque enfantin. De même que lorsque la scène se veut plus discrète et bien la musique s’accorde en conséquence. On a aussi parfois de jolies envolées classiques, qui parfois sont agrémentées de voix.

Bien que j’aie regardé en VOST, j’ai quand même jeté un œil à la VF qui n’est pas trop déplaisante.

Un excellent film, petit bijou de l’animation japonaise pour moi. Le tout est plutôt bien dosé avec une bonne mise en scène et des personnages qui sont attachants et qui savent nous prodiguer de grands moments d’émotions.

Informations :

Titre VO : 時をかける少女 TOKIKAKE
Titre traduit : Toki wo Kakeru Shoujo -Tokikake
Année : 2006
Studio : MADHOUSE
Genres : Comédie, drame, sentiments, aventure, fantastique
Réalisateur : HOSODA Mamoru
Nombre d’épisodes : /
Éditeur VF : Kazé
Durée : 1h38 environ

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s